Media Digest 2021

En bref…

L’utilisation de l’Internet mobile a mis un certain temps à s’implanter en Belgique, notamment du fait du coût des appareils et des frais de connexion, mais un nombre croissant de Belges disposent de smartphones, tablettes et autres appareils permettant d’accéder aux réseaux 3G/4G/GPRS et/ou au Wifi. En effet, outre l’apparition d’appareils d’entrée de gamme sur le marché, la fin de l’interdiction des ventes liées en avril 2009 a permis aux opérateurs télécom de proposer des packages comprenant à la fois l’abonnement aux données et le smartphone/la tablette permettant de s’y connecter. Les coûts de connexion diminuent eux aussi progressivement.

Vu le tardif développement du phénomène, les études CIM ont également mis du temps à en rendre compte. Toutefois, outre les données de pénétration des différents appareils, le CIM publie depuis 2015 des données d’audience pour les sites qui participent à l’étude. Pour les applications mobiles, par contre, nous ne disposons encore que de données de trafic.

L’offre commerciale, quant à elle, poursuit son développement, que ce soit par le biais des « apps », du display sur les sites et applications mobiles ou encore d’une présence dans l’édition numérique des titres de presse pour ne citer que quelques exemples.

Avantages du mobile:

  • profil très upscale et high tech des utilisateurs
  • expérience très intuitive et très personnelle
  • possibilité de ciblage géographique
  • possibilité de m-commerce

Désavantages du mobile:

  • audience limitée et fragmentée
  • complexe, peu standardisé et uniformisé (Apple vs les différentes versions d’Android,…)
  • difficile à mesurer

L’offre commerciale mobile évolue rapidement, de même que ses tarifs. Les formes de communication les plus courantes sont pour le moment les suivantes :

  • “display” (banners, …) sur les versions mobile des sites web ou au sein des applications mobiles
  • “pre-roll” des vidéos mobiles
  • le “search” mobile
  • les éditions numériques des magazines/journaux
  • le développement d’applications mobiles propres

En ce qui concerne la tarification, comme pour les sites Internet, les campagnes peuvent être tarifiées:

  • par periode : Cost/day, Cost/week, …
  • en fonction des impressions générées : Cost/000
  • En fonction d’objectifs de performance : Cost/lead, Cost/click, Cost/view, Cost/download …

De même, si l’on peut privilégier une présence sur des sites « premium », il est également possible d’acheter en « package » pour générer des contacts ou des leads. Enfin, les campagnes mobiles peuvent souvent se combiner avec une présence classique online ou offline par le biais de packages.