Media Digest 2019

En bref…

Jusqu’au terme de l’année 2010, le CIM était responsable du contrôle des investissements média. Il avait, à cet effet, conclu un contrat avec MediaXim.

De 2001 à 2005, la pige s’est basée sur un système déclaratif ; les agences média attribuaient un MDB-ID (code produit unique) aux insertions qu’elles réservaient, envoyaient l’information aux régies, qui elles-mêmes ajoutaient la valeur (brute) et les caractéristiques de l’insertion, sous une forme bien définie, avant de renvoyer le tout à MediaXim.

En 2006, la pige est passée à un système mixte ; les caractéristiques des insertions et leur valeur relèvent toujours de la responsabilité des régies, mais toutes les autres informations proviennent de la pige digitale de MediaXim (MDB-ID, formats, couleurs,…). En outre, 2 médias ont été ajoutés en 2006 : la presse régionale gratuite et Internet.

Depuis 2011, la responsabilité de la pige échoit à Mediaxim et non plus au CIM. La méthodologie demeure identique. MediaXim a été repris par Nielsen en mai 2013.

En 2017, la méthodologie de mesure des investissements Internet a été fondamentalement modifiée: ce ne sont plus les régies qui déclarent les investissements, mais les chiffres viennent d’un crawling d’une liste d’URLs. En plus de display, nous avons également les investissements de vidéo dans la nouvelle étude. En outre, Youtube et RTB ont été ajoutés à l’étude.